Couverture sociale

Quelle que soit la nationalité, la couverture sociale est obligatoire. Le régime de sécurité sociale, spécifique aux étudiants, est géré par les mutuelles étudiantes.  Cette couverture sociale peut être complétée par l’adhésion à une mutuelle étudiante. Les mutuelles étudiantes (USEM et LMDE) sont donc à la fois centres de Sécurité sociale et mutuelles complémentaires.

Les mutuelles étudiantes

Elles proposent, en contrepartie d’une cotisation, des remboursements qui complètent ceux de la Sécurité sociale. Les cotisations varient selon la mutuelle et le taux de garantie choisis. En pratique, c’est la mutuelle étudiante choisie lors de votre inscription administrative qui assure le remboursement de vos soins.

Les mutuelles étudiantes ont trois missions principales:

  • La gestion du régime de Sécurité sociale
  • L’offre d’une garantie complémentaire santé
  • La mise en place d’actions en promotion de la santé

EmeVia (anciennement USEM) représente les mutuelles étudiantes de proximité et regroupe dix mutuelles régionales (MEP, MGEL, SEM, SMEBA, SMECO, SMENO, SMERRA, SMEREB, SMEREP, SMERAG, VITTAVI)

Les mutuelles étudiantes

La couverture maladie universelle (CMU) de base facilite l’accès aux soins et leur remboursement à toute personne résidant en France de façon stable et régulière, et qui n’est pas déjà couverte par un régime obligatoire d’assurance maladie.

La Carte Européenne d'Assurance Maladie (CEAM)​

La carte européenne d’assurance maladie (CEAM) atteste de vos droits à l’assurance maladie et permet, lors d’un séjour temporaire en Europe, de bénéficier de la prise en charge des soins médicalement nécessaires, quel que soit le motif du déplacement, et sous réserve de respecter les formalités en vigueur dans le pays de séjour.
Cette carte est individuelle et nominative, elle est valable un an, et est disponible gratuitement auprès des organismes locaux d’assurance santé.
La demande doit être faite au moins 2 semaines avant le départ.
Elle est utilisable dans l’ensemble des pays membres de l’Union européenne ainsi qu’en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse.
Il n’est pas possible pour les étudiants non-européens de bénéficier de la CEAM. Il est possible, en revanche, de demander à bénéficier de l’aide médicale de l’État (AME).